Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1. Ed Murphy, 1981-1985 (n°2)

Avec sa moustache à la Magnum et son shoot invraisemblable (un shoot en bascule, haut derrière la tête, absolument incontrable), Ed Murphy fut la première grande star américaine du CSP. Un peu léger physiquement, piètre défenseur, il était en revanche un attaquant hors norme. Quelques exemples : 40 points contre le Dynamo Moscou en demi-finale de Korac, 16/17 aux tirs contre le champion d'Europe Cantù, 24 points en une mi-temps de finale de Korac. En quatre saisons, il remporte trois titres de Champion de France, deux Coupes Korac et trois Coupes de France.

 

 

2. Michael Young, 1992-1995 (n°3)

Champion NCAA avec Clyde Drexler à Houston, il connaît ensuite une carrière en dents de scie avant d'exploser à Limoges entre 1992 et 1995. Capable de gagner des matches à lui tout seul, mais aussi de se mettre au service du collectif, grâce à ses aptitudes en défense et au rebond. Le bras armé de Maljkovic. L'assassin silencieux. Une fin en queue de poisson à cause d'une blessure.

 

 

3. Don Collins, 1987-1991 (n°4)

Après Murphy, et avant Young, Don Collins, le "cobra" a martyrisé les défenses de France, de Navarre et d'Europe. A son arrivée, en 1987, Collins possède déjà une longue expérience avec près de 400 matches NBA. Sous le maillot du CSP, il sera sacré trois fois MVP du championnat, glanant trois titres de champion (de 1988 à 1990) ainsi que la Coupe des Coupes. Certainement le meilleur joueur de un contre un de toute l'histoire du championnat de France.

 

 

4. Yann Bonato, 1995-1997 puis 1999-2000 puis 2003-2004 (n°5)

Antibois de naissance, mais Limougeaud d'adoption, "la liane", devenu "Capitaine Flam", a fait trois passages au CSP. Un record. D'abord scoreur, puis leader, il est l'homme du triplé 2000. Une fin de carrière gâchée par une mononucléose.

 

 

5. Hugues Occansey, 1983-1988 puis 1995-1998 (n°18)

Espoir au grand talent, il débute à seize ans avec les pros à Beaublanc. Il revient dans la période creuse du CSP et amène le club en finale du championnat en 1998. Auteur d'un match d'anthologie pour la belle des demi-finales à l'Astroballe : 31 points et 9 rebonds. Coach du CSP, version Elite, de 2004 à 2006.

 

 

*****

LE poste le plus prolifique de l'histoire. Ed Murphy pour commencer l'histoire, puis Don Collins pour le suppléer, lui-même remplacé par Michael Young qui cède finalement sa place à Yann Bonato. N'en jetez plus. Certains des meilleurs joueurs de l'histoire du championnat de France sont présents dans le Top 4… des ailiers du CSP ! Tous les titres du CSP sont représentés par ces 4 joueurs hors normes!

Le Top 5 par poste : les ailiers
Le Top 5 par poste : les ailiers
Le Top 5 par poste : les ailiers
Le Top 5 par poste : les ailiers
Le Top 5 par poste : les ailiers
Tag(s) : #Top 5

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :