Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au début de l'année 1981, les bonnes vieilles baskets sont encore à la mode sur les parquets, les Air Jordan n'ont pas encore envahi l'Europe ;  aux States, Larry Bird et Magic Johnson commencent leurs premiers duels. La France et Limoges vont se passionner pour un autre joueur nord-américain. Il s'appelle Edward Murphy. Pour les intimes, Ed tout court. Arrivé en août 1981 sur les quais de la gare des Bénédictins de Limoges, Ed arbore un sourire discret, sous sa grande moustache, aux côtés des dirigeants Popelier et Biojout. Découvert par un ami d'André Buffière, Ed Murphy sort d'une saison exceptionnelle en Belgique. Il a glané le titre de meilleur scoreur du championnat belge de la saison 1980-1981, avec l'équipe de Malines. Convoité par plusieurs équipes européennes, Ed Murphy est finalement limougeaud.

Tout le monde s'attendait à un ''black'' mais c'est bien ce blanc d'1m93, filiforme, atypique sur le plan physique qui se pointe au premier jour d'entraînement. Dacoury, puis Apollo sont chargés de tester le Charlie Chaplin du basket. Rien n'y fait, Murphy est incontrôlable, incontrable. Premier match à Beaublanc contre Caen BC et déjà un carton pour le sosie de Tom Selleck : 36 points. Ce n'est que le premier d'une longue série pour celui qui dégaine plus vite que son ombre. Son tir n'est pas académique. Murphy dégaine dans des positions intenables, les pieds collés, les genoux pliés, le tout en extension.....incroyable. Il devient la pièce angulaire de l'équipe limougeaude.

Avec Murphy, Limoges atteint le nirvana. Une première Korac conquise grâce à ses précieux tirs mais également au dévouement sans faille de ses coéquipiers. De Sénégal, il reçoit les caviars ; d'Apollo Faye, il reçoit le ballon qu'il n'a pas réussi à faire rentrer dans le cercle.....mais tellement rare dans cette exercice où il excelle à la quasi-perfection. Apollo Faye raconte à Maxi-Basket, le phénomène, lorsqu'il prit une bière avec lui : « Il me dit : tu vas voir. Regardes bien. Et là, il lance une bouteille de bière par-dessus son épaule, vers une grande benne à verre usagée. La benne était à 10-15 mètres. Il y avait une ouverture minuscule. Pan ! La bouteille est rentrée ».

S'il était discret dans la vie de tous les jours, Ed Murphy a un don pour le basket-ball. Considéré, à tort, comme trop petit pour la NBA, Murphy ramène à Limoges une Coupe Korac supplémentaire, en 1983, en marquant 46 points lors de la finale, à Berlin. Mais il a également pris part à trois titres de Champion de France (1983, 1984, 1985) et embarqué trois Coupes de la Fédération avec les Verts (1982, 1983, 1985). Il termine quatre fois meilleur marqueur du championnat de France (1982 : 29,8 pts ; 1983 : 31,6 pts ; 1984 : 32,3 pts ; 1985 : 34,1 pts) et s'octroie à trois reprises le titre de MVP du Championnat de France (1983, 1984, 1985). Indispensable était Murphy pour son équipe, vital pour ses fans, il le fut également pour le basket français.

Hélas, en 1985, comme dans tout couple, l'imprévisible est possible. Le CSP et Ed Murphy ont rompu leur mariage, suite à une histoire d'argent... Son absence se fera sentir. Popelier et Biojout s'en mordront les doigts car son successeur, Billy Knight, recruté sur un catalogue, ne rapporte aucun titres lors de la saison 1985-1986, malgré son CV made in NBA. Encore aujourd'hui, Murphy est considéré pour un bon nombre de spécialistes, comme le meilleur joueur de l'Histoire du CSP Limoges.

 

Parcours :

High School : Marist

1974-78 : Merrimack (NCAA 2)

1978-79 : BOB Rotterdam (Pays-Bas)

1979-81 : Racing Malines (Belgique)

1981-85 : Limoges CSP (France)

1985-86 : Champel Genève (Suisse)

1986-87 : N’a pas joué (blessé)

1987-88 : Champel Genève (Suisse)

1988-90 : BBC Nyon (Suisse)

 

Palmarès :

Finaliste de NCAA2 avec Merrimack en 1977 et 1978.

Champion de Belgique avec Malines en 1980.

Vainqueur de la Coupe de la Fédération avec Limoges en 1982, 1983 et 1985.

Champion de France avec Limoges en 1983, 1984 et 1985.

Vainqueur de la Coupe Korac avec Limoges en 1982 et 1983.

Vice-champion de France avec Limoges en 1982.

Vainqueur de la Coupe de Suisse avec Genève en 1986.

 

MVP du championnat de France en 1983, 1984 et 1985.

Meilleur marqueur de NCAA2 en 1977.

Meilleur marqueur de l’histoire de l’université de Merrimack.

Meilleur marqueur des Pays-Bas en 1979.

Meilleur marqueur de Belgique en 1980.

Meilleur marqueur du championnat de France en 1982, 1983, 1984 et 1985.

N°2 : Ed Murphy
N°2 : Ed Murphy
N°2 : Ed Murphy
N°2 : Ed Murphy
Tag(s) : #Top50

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :